Blog

Compétence en traductologie

Publié

Beaucoup des jeunes cherchent leur milieu dans le monde du travail, le marché est aujourd’hui très plus difficile que dans le passé. Nos nouveaux générations trouvent beaucoup de problèmes dans le cadre de l’économie mondiale et par conséquence leur positions professionnelles en sont affectées en façon négative.

C’est un problème très sérieux. Parmi les beaucoup des compétences qu’on peut gagner en étudiant, il y a la traductologie. Qu’est ce qu’est cela ? il s’agit d’un domaine de travail avec les langues étrangères, mais il comporte aussi une haute connaissance de sa langue mère. En effet, faire une traduction signifie porter un texte d’un langue de partance à une langue d’arrive, en maintenant le sens initial.

Apprendre les techniques de la traductologie est un chemin très intéressant qui peut donner des excellentes qualités de traduction aux étudiants de ce domaine.

La traductologie a toujours des relations à d’autres sciences et elle doit se présenter toujours sous des formes varies d’approche. Pendant son évolution historique la science de la traduction a subi des nombreux changements dus au différent approche et contribution de chaque philosophe ou linguiste.

En particulier dans le paysage de l’université en France, la validité de la recherche en matière de traduction doit être affirmée comme une compétence professionnelle qui permet à beaucoup des jeunes de travailler comme traducteurs.

La traductologie aujourd’hui n’est pas plus de la linguistique contrastive, ni littérature comparée, ni de philosophie, mais la traductologie est un peu de tout cela : c’est un peu de linguistique, de psycholinguistique, de philosophie du langage, de sociolinguistique, des sciences de la communication (surtout aujourd’hui que la traduction s’offre comme un moyen privilégié pour traduire les sites web).

Dans ce cadre, la traductologie est donc liée à d’autres disciplines. C’est comme un jeu d’habilité où il faut gagner un certain prix en utilisant des nombreux moyens qu’on a sa disposition.

Par exemple, chez la loterie superenalotto, il faut choisir ses numéros porte bonheur et les utiliser au mieux, en créant une combinaison plus un numéro jolly. C’est une question de chance, bien vrai, mais parfois connaitre quelque chose de numérologie peut aider. Naturellement, jouer à la loterie n’est pas quelque chose qui tous vont faire, très souvent car on a peur de perdre de l’argent. Pour jouer en toute tranquillité, il sera mieux contacter le service d’aide et adresser à l’équipe des experts toutes nos questions sur les jeux.

 

Laisser un commentaire